Atelier : le social est-il réductible au biologique ?

Atelier organisé lors de la 2e édition de L'histoire à venir, festival d'histoire toulousain.

À écouter ici

Avec Sidi Askofaré, Maurice Born, Jérôme Lamy Les sciences humaines sont-elles définitivement séparées des sciences biologiques? Cette rencontre voudrait renouer les fils de cette question à partir d’une double approche, celle d’un historien et celle d’un psychanalyste. Dans la perspective historique, l’ancrage biologique (par l’histoire des épidémies, des nosologies) est l’élément central de la compréhension du monde. Le biologique est-il pris dans les rets de l’histoire? Pour la psychanalyse, le biologique est un élément d’un ensemble de variations qui organisent le sujet. L’organisme et ses somatisations sont des points d’appui pour l’analyse. Le biologique est-il confiné dans la psyché? C’est à partir de ces questions que nous inviterons le public au dialogue.

Sidi Askofaré est psychanalyste et professeur en psychologie (université Toulouse-Jean Jaurès), il s’intéresse à la science moderne dans ses rapports à l’idéologie, à la culture et à la psychanalyse. Il a notamment publié D’un discours l’Autre : la science à l’épreuve de la psychanalyse (PUM, 2013). Jérôme Lamy est historien et sociologue des sciences (CNRS), il étudie les activités spatiales et les politiques publiques de la recherche. Il est notamment l’auteur de Faire de la sociologie historique des sciences et des techniques (Hermann, 2018).